Retour vers Œuvres récentes

Le Cantique des Cantiques, Au Jardin, polyptyque 3/5

Reviens, reviens, ô Sulamite ! Reviens, reviens : que nous t'admirions !
Qu'admirez-vous de la Sulamite tandis qu'elle danse au milieu des deux chœurs ?
 Comme ils sont beaux, tes pieds, dans tes sandales, fille de prince !
Les courbes de tes hanches dessinent des colliers, œuvre de mains artistes.
Ton nombril : une coupe ronde où le vin ne tarit pas.
Ton ventre : un monceau de blé dans un enclos de lis.
Tes deux seins : deux faons, jumeaux d'une gazelle.
Ton cou : une tour d'ivoire. Tes yeux : les vasques de Heshbone à la porte de Bath-Rabbim,
et ton nez, comme la Tour du Liban, sentinelle tournée vers Damas.
Ta tête se dresse comme le Carmel. Sa parure est de pourpre ;
un roi s'est pris dans ces tresses.
Lui :
Ah ! Que tu es belle ! Que tu es douce, amour, en tes caresses !
Tu es élancée comme le palmier, tes seins en sont les grappes. J'ai dit : je monterai au palmier,
j'en saisirai les fruits.
Tes seins, qu'ils soient comme des grappes de raisins, ton haleine, comme une odeur de pomme,
ta bouche, un vin exquis...
Elle :
Il s'écoule vers mon bien-aimé, abreuvant des lèvres endormies.
Je suis à mon bien-aimé : vers moi, monte son désir.
Viens, mon bien-aimé...
Nous sortirons dans les champs, nous passerons la nuit dans la campagne.
Au matin, nous irons dans les vignes, nous verrons si les pampres fleurissent,
si le bourgeon s'est ouvert, si les grenadiers sont en fleurs. Là, je t'offrirai mes amours...
Les mandragores ont exhalé leur parfum...
Et à nos portes, toutes les délices, les nouvelles comme les anciennes.
Mon bien-aimé, je les ai gardées pour toi.

Le Cantique des Cantiques

Le Cantique des Cantiques
Peinture acrylique sur bois
Dimension : 41 x 67 cm.
Durée d'exécution : 76 heures
2019 - 2020

Flèche haut de page