La Reine Semeuse de Lotus

Retour vers Les contes de Jataka

Les moines dirent au Bouddha :
« Bienheureux, lorsque vous avez quitté la palais de votre père, votre épouse Yashodara attendait un enfant. Ensuite pendant 6 ans vous avez pratiqué l'ascèse et,au terme d'une méditation semblable au diamant, la véritable sagesse s'est épanouie en votre coeur : vous avez conquis la bouddhéité. Au même instant Yashodhara accouchait d'un fils, Rahula, qui vous ressemblait en tous points. Incrédule, le roi Shuddhodana s'en est pris à sa bru :
"J'aimerai bien connaitre le père de cet enfant qui naît 6 ans après que le Boddhisatva ai quitté la vie familiale ! Madame, votre fils doit être exécuté."
Saisi de compassion pour le nouveau-né, vous avez envoyé à votre père un message magique, qui lui a demandé d'épargner le bébé. Sa majesté a pourtant donné l'ordre de lester votre fils d'une pierre et de le jeter dans le torrent. Rahula ne s'est pas noyé, il flottait à la surface de l'eau, assis en tailleur sur la pierre.Ce miracle n'a pas apaisé la colère du roi Shuddhodana, et Yashodhara, désespérée, en a longtemps souffert. Qu'avait-elle donc fait dans ses vies passées pour mériter un tel sort ?
- Il y a bien longtemps, répondit le bienheureux, le célèbre Bramhadatta régnait sur la cité de Kapila. Fin bretteur, il prenait souvent la tête de ses armées pour guerroyer contre ses ennemis.
Un jour le roi monta à cheval et s'éloigna dans la forêt. Le soleil brûlait et des gouttes de sueur tombaient de son front comme une pluie de perles. Immobiles, les petits faons l'observaient à travers les feuillages des fourrés. au milieu de ces bois vivait un ermite. Une biche qui, un jour de soif ardente, avait bu l'urine du saint homme avait absorbé en même temps un peu de son sperme et donné le jour à une petite fille ravissante. À chaque pas que faisait l'enfant, naissaît une fleur de Lotus. Devenue jeune fille, elle allait puiser de l'eau à la source quand Bramhadatta l'aperçut. Foudroyé devant tant de fraîche beauté, le roi tomba éperdument amoureux d'elle.
"Viens avec moi ! lui dit-il. Je ferai de toi ma reine."
Semeuse de Lotus, émue elle aussi le questionna avidement :
"Qui est-tu donc ? Et quel est ton pays ?"

Assis au bord de la source à l'ombre des frondaisons, les amoureux passèrent un long moment à se conter leurs vies. De retour auprès de son père, la jeune femme le pressa de questions sur toutes ces choses inconnues dont Bramhadatta lui avait parlé. L'ermite l'a mit en garde avec bienveillance :
"Si tu abandonne la paix des forêts pour épouser un homme du monde, le piège de la souffrances se refermera sur toi. Mais présente moi donc ce roi !"
Semeuse de Lotus courut chercher son prétendant. Ayant fait connaissance avec le souverain, l'ascète le jugea digne d'amitié et lui offrit sa fille en mariage. Il posa cependant deux conditions :
"Semeuse de Lotus a toujours vécu dans les forêts solitaires, elle ignore les mœurs du monde. Tu ne devra jamais la gronder ni te fâcher contre elle.
- Aussi longtemps qu'elle vivra, elle sera ma reine et je veillerai sur elle", promit Bramhadatta.

Flèche haut de page

Il fit monter en croupe sa fiancée sauvage et rentra au palais de Kapila. Il ordonna une cérémonie fastueuse au cours de laquelle il éleva sa jeune épouse au rang de première reine.
Semeuse de Lotus ne tarda pas à se retrouver enceinte. Ivres de jalousie,les autre reines ourdirent une manœuvre infâme."Il faut toujours avoir les yeux bandés au moment de l'accouchement", dirent-elles à la jeune reine, profitant de son innocente candeur. Elles nouèrent un bandeau sur ses yeux, puis barbouillèrent son visage et ses lèvres de sang. Elles avaient décidé de tuer l'enfant à la naissance.La jeune reine, élevée dans les profondeurs de la forêt ne connaissait rien des fourberies humaines. Elle crut donc tout ce qu'on lui raconta et se laissa faire docilement.
Quand Semeuse de Lotus mit au monde deux garçons dont le corps luisait comme de l'or poli, les perfides lui annoncèrent qu'on venait de la délivrer non d'un enfant mais d'une masse de chair informe. Elles cachèrent les jumeaux dans un coffre scellé qu'elles jetèrent dans le fleuve. Le roi rendit visite à la reine et demanda des nouvelles de l'accouchement. Les meurtrières qui avaient ralliés à elles les courtisans répondirent d'une seule voix :
"La reine qui a donné naissance à deux magnifiques garçons, mais, sous l'emprise d'un instinct cannibale, elle les a aussitôt dévorés !"
Regardant Semeuse de Lotus, le roi vit avec horreur son visage et sa bouche maculés de sang. Il ordonna son exécution immédiate et la fit emmener. Le ministre Prévoyance Intelligente se douta que la jeune reine avait été l'innocente victime des machinations des autre épouses. Au lieu de la tuer, il la cacha chez lui.
Sur ces entrefaites, la Déesse Shantala, protectrice du pays de Semeuse de Lotus et de son père l'ermite, arriva en volant dans les airs. Sans se rendre visible, elle dit à haute et intelligible voix :
"Roi Bramhadatta, vous avez commis un crime en condamnant à mort, sans enquête, une reine innocente ! Cette jeune fille née d'un ascète et d'une biche, avait l'esprit pur. Elle a été trompée par vos autre épouses à la pensée retorse, expertes en intrigues. Et vous-même, vous avez été berné par la mise en scène inspirée par leur jalousie !"
Frappé au coeur par un indicible regret, le roi tomba évanoui. Dès qu'il eu repris connaissance, il demanda des explications à ses épouses sur les paroles de la déesse et, tremblant de rage, menaça de les tuer. Terrifiées, elles avouèrent.
C'est alors que des pécheurs trouvèrent dans le Gange un coffre fermé du sceau royal. Ils le rapportèrent donc au souverain. En l'ouvrant, Bramhadatta découvrit deux superbes nouveaux-nés. Toute la population s'extasia : les enfants ressemblaient au roi comme deux gouttes d'eau. Prenant ses fils sur ces genoux le roi fondit en larme, écrasé de douleur :
"Me voila séparé à jamais de celle que j'aimais tant !"

Flèche haut de page

Prévoyance Intelligente confessa que n'ayant pu se résoudre à tuer la reine, il la gardait cachée chez lui. Plus heureux qu'un mort à qui la vie est rendue, Bramhadatta courut chez le ministre pour voir de ses propres yeux Semeuse de Lotus. Il l'invita à assister à l'exécution de ses méchantes épouses. La jeune reine déclina son offre :
"Sire, je n'aime pas vous entendre parler ainsi ! Riposter à la colère par la colère ne fait que nourrir la colère. Si nous répondons à la haine par la haine, sans fin nous verrons d'autre ennemis se dresser devant nous. Peut-on éteindre un feu en le frappant de bois sec ? Le bonheur et la souffrance de chacun dépendent de chacun de ses actes passés. Pour vaincre la haine méditez sur la tolérance : tous deviendront vos alliés. Quant à moi, je pars rejoindre mon père dans la forêt des ascètes."
Bramhadatta eut beau la supplier de rester, elle ne voulut rien entendre. À son retour dans sa forêt natale, les cerfs et les biches la reçurent et la servirent avec joie. Elle se hâta vers la demeure paternelle mais le saint homme avait quitté son corps et la grotte était vide.
Cette vue emplit Semeuse de Lotus d'une tristesse inexprimable. La certitude intime que tout ce qui existe dans l'univers est voué à une disparition inéluctable la submergea. Profondément dégoûtée du monde, la jeune femme abandonna tout attachement et adopta une vie de renoncement, errant dans les lieux inhabités.
Au hasard de ce vagabondage, elle arriva un jour près de Bénarès, où le roi Krikin la vit. Il s'éprit d'elle et l'invita respectueusement à bénéficier de sa protection. Bramhadatta qui avait posté des espions partout dans l'espoir de retrouver sa bien-aimée, fut informé de la présence de Semeuse de Lotus à Bénarès. Il se déguisa en bramhane, la retrouva et la ramena dans son palais de Kapila. Durant tout le temps où Semeuse de Lotus était restée séparée de Bramhadatta, les fleurs avaient cessé de pousser sous ses pas. Elle reparurent lorsque les deux époux se retrouvèrent. Pourquoi ? Dans une autre vie elle avait un jour offert un bouquet de lotus à un bouddha-par-soi. Puis attachée à son cadeau, elle l'avait repris. Finalement, elle avait rendu les fleurs au saint homme. Cette offrande eut pour conséquence de faire jaillir des lotus sous chacun de ses pas. À cause de son geste de regrets, pendant une période de son existence le tapis de fleurs cessa de se manifester et ses jours même furent en danger. Mais comme elle avait finalement redonné les fleurs en invoquant le pouvoir de la vérité, bonheur et fleurs réapparurent dans sa vie.
À présent, Semeuse de Lotus est la reine Yashodhara. Les brimades de son beau-père et les souffrances qu'elle à enduré, sont elles aussi le fruit d'actes passés.
Quand le Bouddha se tut, les moines restèrent pensifs, frappés par cet exemple de la puissance karmique d'un seul de nos actes. »

Flèche haut de page

L'histoire de Semeuse de Lotus est la soixante-huitième feuille de la Liane magique qui exauce tous les souhaits.