Siddhârtha et Yasodharâ dans les jardins du palais

Retour vers La merveilleuse légende

« Souddhodana se félicite dans son cœ.
Voilà que son fils, aimant Yasodharâ, s'est attaché à elle.
Le danger s'écarte. Avec joie il fait aménager magnifiquement et de nouveau les palais de Siddhârtha.Celui de l'été devient plus frais, celui d'hiver plus chaud.
Partout des fleurs de toutes saisons sont jetées et sur les dalles de marbre et de jaspe Comme sur les parquets de cèdre, il n'y a d'autres tapis que des fleurs, lotus blanc, lotus jaunes, lotus rouges et lotus bleus.
Les ornements de la demeure des eaux et ceux de la terre féconde en nourritures brillent de tous côtés. L'air frémit à chaque instant d'un chant d'oiseau :
Le jour Kounâlas et Kôkilas, la nuit un oiseau dont on ignore le nom, mais dont la voix est mélodieuse comme la chanson du fleuve.
Instruites dans l'art de la musique, de la danse et des plaisirs, les suivantes de Gopâ sont jeunes,belles, et parées avec soin.
La joie règne par toute la demeure, et rien ne vient blesser les ni les sens ni l'esprit. »

La Merveilleuse Légende de Siddhârta Sakya-Mouni Bouddha
Siddhârtha et Yasodharâ dans les jardins du palais
Claude Aveline Editions Claire Lumière

Peinture Siddhârtha et Yasodharâ

"Siddhârtha et Yasodharâ dans les jardins du palais"
Acrylique sur contreplaqué
Dimensions : 80 x 80 cm
Durée d’exécution 89 heures
Année 2006-2008

Flèche haut de page