La Tentation de Mâra Pâpîyân

Retour vers Œuvres récentes

« Vois elles sont agréables , Seigneur.
Regarde leur sein qui est ferme et arrondi, ces trois plis charmants à leur taille et leurs hanches larges et gracieusement élevées.
Vois leur bras partagé par le bracelet qu’il remplit.Elles sont tes esclaves, Seigneur. Elles possèdent la science des voluptés et conduisent habilement les chœurs de chants et les danses.
La voix du désir n’est plus qu’un murmure insinuant, imperceptible.
Mais le Futur Bouddha, songeant aux parfaites jouissances de l’Eveil, n’entend et ne voit rien. Et du haut du ciel Touchita, les dieux penchés s’écrient :
-Pâpîyân, comme le voyageur égaré tu es dans la mauvaise route et comme le chacal fuyant à la voix du lion, tu t’enfuiras aujourd’hui.
Comme l’oiseau Pâpîyân, que le souffle du vent emporte, tu seras secoué, car tu es sans force comme un homme à qui l’on a coupé les mains et les pieds.
Entendant ces mots Mâra se redresse et avec violence interpelle le Bienheureux : Je suis le Seigneur du désir, le Maître de ce monde entier. Les dieux, la foule des hommes et les bêtes, assujettis par moi , sont tous tombés en mon pouvoir. Venu dans mon domaine, que veux –tu ?
Lève-toi et parle en conséquence.
Le Futur Bouddha répond :
Si tu es le Seigneur du désir, tu ne l’es pas de la Lumière,
Regarde-moi : je suis le Seigneur de la Lumière. »

La Merveilleuse Légende de Siddhârta Sakya-Mouni Bouddha
La Tentation de Mâra Pâpîyân, Claude Aveline Editions Claire Lumière, Retranscription Michel Walzer

Peinture La Tentation de Mâra Pâpîyân

"La Tentation de Mâra Pâpîyân"
acrylique sur contreplaqué
Dimensions : 70 x 100 cm
Durée d’exécution 67 heures
Année 2009
Tableau dédié à Trudi Der Aprahamian

Flèche haut de page